Réaction de Théodros: Bonjour la TABANKA ! Putting Up Resistance

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Je viens par ce canal, donné mon point de vue sur le sujet d’Émile Tendeng, De l’Algérie indépendante à la Casamance. Je dirais que c’est bien mais jusqu’à écrire ou dire du français que c’est un colon en Casamance c’est l’honoré.
En réalité le français était un OCCUPANT voilà le mot, un pirate, un voleur sous couvert d’une mission de pillage dite civilisatrice et voilée, au nom du christianisme hors que les coptes égyptiens et éthiopiens étaient chrétiens 400 ans avant eux le baptême du roi Clovis. “Sans frustration, ni honte, ni complexe” c’est cette même France qui s’autoproclame fille ainée de l’église. Les sénégalais porteurs de mâles, de civière, de fauteuil portable, mercenaires, pisteurs fidèles de l’occupant de Dakar à Djibouti lui collé le mot colon en Casamance là c’est le monde qui s’écroule le coq gaulois vous déplume et les sardines vous écaillent. La Casamance na pas était colonisé. Il y a que les faibles opportunistes qui profitent de la présence de l’occupant pour arriver à leur fins on là vu en Côte d’Ivoire et c’est vieux comme le monde. Je ne connais pas de passé de SIGNARES, ni d’une communauté de mulâtres en CASAMANCE. J’ai toujours dit aux wolofous de me donner le nom du roi du Cayor, du Djiolof, du Sine-Saloum ou du Tékhrou qui s’est aventuré en terre Ajamaat avant l’arrivée des conquistadors portugais jusqu’à présent ils n’ont pas répondu. Il faut voir et comprendre le rôle d’hypocrisie pour bon geste Mamadou Dia rendant le tambour de guerre d’Effock aux ajamaat c’est pour cela qu’on est encore dans cette guerre. L’occupant donné la Bible de la main droite de la main gauche il vidait les greniers, le véreux spoliateur qu’en t-a lui après service rendu à son patron de sa main gauche rendait les trophées de guerre de son gouverneur et de la droite faisait spolier la terre sacrée. Il faut savoir qu’un GRAND JOUR viendra où un français symboliquement sera présent pour la cérémonie de ce tambour à mano à mano qu’avant sa fuite à l’anglaise de la Casamance. Pour ne pas graver les mémoires il avait remis en douce à son auxiliaire administrateur indigène des quatre communes le tambour d’Effock. Les portugais quittant la Casamance tirent traditionnellement 21 coups de Canons, ce que les français n’ont pas fait cherchez l’erreur. Au sujet des militaires prisonniers POW MIA. Les griots académiciens wolofous ne lésinent pas avec l’héréditaire vocabulaire de Sédar Molliere (Ah maintenant je me suis rendu de la sénégalalité des casamançais. Les wolofous) ont repris ce  jeu de mots et de retournement de phrases, qu’ils ont nommé beureukheul embrouille avec l’aide de la parole. Ils les ont convertis en otages, enlevés et kidnappés au hasard dans une des rue de Ziguinchor. Le slogan on nous tue mais on ne les déshonore pas n’est plus au Menu.

Je dédie la musique “TERA BO SABÉ à BINTA DIALLO ET A TOUTES LES NINA SIMONE DE LA TERRE SACRÉE.
VIVA TABANKA PUTTING UP RESISTANCE UP.
Théodros

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »