Etats-Unis: indignation modiale après le massacre de musulmans à Chapel Hill

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

indignation modiale après le massacre de musulmans à Chapel Hill

La police américaine en Caroline du Nord a arrêté un homme après l’assassinat de trois étudiants musulmans. L’affaire a suscité des débats importants sur les réseaux sociaux.

Les corps de Deah Barakat, sa femme Yusor Mohammad Abu-Salha et sa sœur Razan Mohammad Abu-Salha ont été découverts mardi, tués par balle.

L’homme arrêté s’appelle Craig Stephen Hicks, il est âgé de 46 ans et détenu pour des accusations de meurtre au premier degré. « Notre enquête préliminaire suggère que le crime était motivé par un conflit de voisinage en cours sur un parking », a indiqué la police de Chapel Hill.

Le suspect aurait exprimé des vues athées sur Facebook. Des activistes ont vite accusé les médias de ne pas couvrir suffisamment la fusillade, pour la simple raison que les victimes étaient musulmanes.

Le hashtag #ChapelHillShooting a été utilisé plus de 300 000 fois et a eu du succès non seulement aux États-Unis mais aussi au Royaume-Uni, en Egypte, en Arabie saoudite et dans plusieurs autres pays du Moyen-Orient. Un hashtag en arabe, qui se traduit par « Massacre de Chapel Hill », a également atteint plus de 13 000 tweets.

ARDiallo

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »