Casamance / Diaspora: «Nous ne nous laisserons pas manipuler!»

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

«Nous ne nous laisserons pas manipuler!»

Nous tenons à rappeler aux marionnettes et aux marionnettistes que le Fouladou est une terre ancestralement casamançaise et le restera par la volonté de sa population peulh, mandingue, diola, mankagne, balantes indéfectiblement attachée à la Casamance», a déclaré le collectif des Koldois d’Europe en réponse aux différents trafics de bois et aux scandales de l’administration sénégalaise en Haute Casamance.

Dans une déclaration adressée à Journal du Pays, ce collectif présidé par Chérif Diallo, dénonce un pillage des ressources de la Casamance et une instrumentalisation des Casamançais par l’état du Sénégal.

«Les Koldois sont des Casamançais éduqués et civilisés, parfaitement au fait de leur propre histoire récente et sont en toute capacité à régler les problèmes locaux sans l’intervention de pourvoyeurs de la terreur dans ce beau pays qu’est la Casamance » s’insurge ce collectif.

Pour lever toute équivoque et couper court à la manipulation du gouvernement sénégalais dont fait partie plusieurs Casamanquais, le collectif des Koldois précise que «lors des évènements douloureux depuis 1982 à nos jours, nous continuons de demander à tous les Casamançais d’exiger des dirigeants du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance d’intervenir pour protéger les populations soumises au diktat des sénégalais qui avaient pour objectif la création de zones de chaos et de non-droit favorables à tous les trafics».

Cette organisation met en garde contre les tentatives de semer le désordre en Casamance en exploitant les affrontements qui ont lieu sporadiquement.

«La Casamance n’a nul besoin d’un scénario comme au Sud Soudan», avertit le collectif des Koldois d’Europe, qui souligne que «le Fouladou est une composante à part entière de la Casamance et revendique justement son appartenance intégrale à ce pays», rappelant au passage que l’Abbé Diamacoune qui a séjourné pendant de longues années à Kolda s’est donné le nom de Thierno et les Koldois en sont fiers.

«Nous connaissons l’attachement inaltérable à notre pays de l’immense majorité des Koldois vivant en Europe et particulièrement en France», soutient le document qui se termine en ces mots : « nous ne nous laisserons pas manipuler par des sinistres malfaisants et sauront faire face aux tentatives de déstabilisation de la Casamance, malgré quelques divergence de vues entre nous parce que nous sommes forts et fiers de nos racines casamançaises».

Pierre Coly

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »