Sénégal / Maroc: une nouvelle à effet de bombe à Dakar et à Rabat

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

une nouvelle à effet de bombe à Dakar et à Rabat

Depuis quelques semaines les autorités sénégalaises se lèchent les babines en étant certaines que leur compatriote Abdoulaye Bathily, l’actuel Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale gagnera les élections pour le poste de président de la Commission Africaine.

La nouvelle qui vient de tomber fera, sans doute, l’effet d’une bombe dans les milieux des diplomates affiliés à Dakar.

La secousse vient de Dar Essalam et elle va provoquer des sentiments d’angoisse dans les coulisses du palais de l’avenue Roume.

L’ancien président du Conseil de la Paix, Ramtane Lamamra, vient de présenter sa candidature pour ce poste tant lorgné par Dakar pour réaliser les desseins de Rabat visant à imploser l’Union Africaine et à expulser la République Sahraouie de l’organisation.

L’autre candidat est l’ancien président tanzanien, Jakaya Kikwete dont le poids écrasera sans doute celui d’Abdoulaye Bathily.

Cette nouvelle n’a pas laissé le Maroc indifférent. Le royaume chérifien veut revenir sur la scène internationale en réintégrant l’Union Africaine et en éjectant le Polisario. C’est le Sénégal qui l’aidera dans ces tâches.

Déjà, les efforts du Maroc envers son allié Sénégalais sont très lourds de conséquences pour les pauvres populations du royaume : plusieurs soldats marocains sont morts en Casamance, en 2014 Rabat aurait versé plus de 2 millions de dollars pour l’achat de matériel de sécurité pour le Forum de la Paix et la Sécurité en Afrique célébré à Dakar. Certains billets pour la Mecque et des avantages pour Macky Sall lors de sa dernière visite au mois de mars dernier chez Mohammed VI en témoignent largement de cette alliance contre nature.

Aujourd’hui, ni le Maroc ni le Sénégal ne pourront garantir l’exécution de ce plan, c’est l’Union Africaine qui est souveraine sur ce dossier.

Pierre Coly

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »