France / Sénégal: la justice française rejette les demandes de l’Etat du Sénégal dans l’affaire Karim Wade

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

la justice française rejette les demandes de l’Etat du Sénégal dans l’affaire Karim Wade

La justice française a rejeté les demandes de l’Etat du Sénégal visant à confisquer des biens appartenant à Karim Wade en France, déclarent les avocats de l’ancien ministre sénégalais.

« La justice française vient de rejeter les demandes présentées par l’Etat du Sénégal pour obtenir la confiscation des biens appartenant à Karim Wade« , ont écrit les avocats de M. Wade dans un communiqué repris par plusieurs médias sénégalais.

« Ce jugement, solidement argumenté, écarte l’une après l’autre les accusations portées contre Karim Wade en constatant qu’aucun des faits invoqués contre lui ne constituait une infraction », ajoutent-ils.

Ses avocats affirment que M. Wade « poursuivra sans relâche son combat pour le respect de ses droits et libertés fondamentales, notamment en saisissant les juridictions internationales en vue d’obtenir la réparation du préjudice politique, matériel et personnel qu’il a injustement subi ».

En mars 2015, la justice sénégalaise l’avait condamné à six ans de prison et au paiement d’une amende de 138 milliards de francs CFA.

Le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, désigné candidat du PDS pour la prochaine élection présidentielle prévue en 2019, a ensuite été libéré en faveur d’une grâce accordée par le président Macky Sall.

Mais la question de son éligibilité est souvent posée par les observateurs de la vie politique sénégalaise.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »