Union Africaine : Macky Sall sanctionné pour son comportement anti-démocratique face à la crise post-électorale gambienne

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Macky Sall sanctionné pour son comportement anti-démocratique face à la crise post-électorale gambienne
La révélation est de “Jeune Afrique”. Le président de la République, Macky Sall, a vu rouge lorsque son candidat à la présidence de la Commission de l’Union africaine, Abdoulaye Bathily, a été recalé pour seulement 3 voix. Selon “Jeune Afrique”, parmi les pays qui ont lâché le Sénégal, il y a le Niger, le Mali et le Ghana. Déçu du faible score de son candidat, note “Ja”, le président Macky Sall quittera le sommet le lendemain avant même le discours du roi du Maroc, Mohammed VI, dont le pays réintègre l’organisation africaine.
Les raisons qui peuvent justifier le fait que les pays Africains tournent le dos au président Sénégalais sont surement en relation avec l’engagement précipité et ‘’suspect’’ du Sénégal dans la crise Gambienne, une crise que bon d’observateurs jugent évitable si le pays de Macky Sall ne s’était pas ingérer dans les affaires internes de la Gambie.
A cause du Sénégal, la Gambie est dirigée aujourd’hui par un président élu grâce aux résultats provisoires et contestés, un président qui a prêté serment loin du territoire de son pays, une première dans le monde.
Moussa Moïse Djiba (M2D)
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »