Sénégal: Comment Macky Sall depuis Dubaï justifie son budget du Palais de 81 milliards de CFA

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Comment Macky Sall depuis Dubaï justifie son budget du Palais de 81 milliards de CFA

Le président sénégalais Macky Sall est depuis vendredi soir à Dubaï pour prendre part au Sommet mondial de la gouvernance, qui a démarré hier dimanche jusq’au mardi (12-14 février).

Le président de la République est accompagné du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, du ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, du directeur général de l’Agence chargée de la promotion des investissements et des grands travaux de l’Etat (APIX), Mountaga Sy, de son épouse Marième Faye Sall, et d’autres personnalités de la famille. Tous ont pris place dans l’avion présidentielle pour ce voyage au pays des pétrodollars.

Attendu sur le son Plan Sénégal émergent (PSE), Macky Sall se défend d’être moins dépensier qu’Abdoulaye Wade. Le Président Sénégalais a juré qu’il coûte moins cher au contribuable sénégalais que Wade. À ce propos, il dira que le budget du Palais a certes connu des hausses depuis son arrivée au pouvoir en 2012, mais, dit-il, il n’a pas encore atteint le pic de 97 milliards de CFA, comme ce fut le cas sous Abdoulaye Wade. «Jusqu’à présent, je n’ai pas atteint ce montant. En 2013, il était de 43 milliards CFA. En 2014, c’est passé à 61 milliards CFA à cause des grands travaux de l’Apix et actuellement, il est de 81 milliards CFA en raison des bourses familiales que j’ai portées à 30 milliards CFA. Il faut que les gens arrêtent.» a-t-il soutenu.

Ces explications du Macky Sall surviennent dans un contexte où ses adversaires politiques l’accusent d’être trop budgétivore pour un président d’un pays pauvre comme le Sénégal qui a délaissé la Casamance pour consacrer 81 milliards de CFA pour sa famille et sa cour présidentielle.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »