Sénégal : Elections législatives, Précampagne/ Quand on interdit la propagande et qu’on laisse le privilège à la RTS

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Elections législatives, Précampagne/ Quand on interdit la propagande et qu’on laisse le privilège à la RTS

Quand on interdit la propagande et qu’on laisse le privilège à la RTS de la faire à outrance en faveur du camp présidentiel, ça fâche.

La période de la précampagne en vue des élections législatives prendra fin le 08 juillet prochain. Les responsables de formations politiques et autres coalitions s’engageront dans une campagne électorale qui s’annonce passionnante compte tenu de la pléthore des listes engagées pour ces échéances.

Cette période de précampagne est très respectée par la majorité des organes de presse sauf le RTS qui s’acharne à faire de la propagande à outrance en faveur du camp présidentiel.

Le directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Alioune Tine n’est pas du tout content de la manière dont la RTS fait la propagande du camp présidentiel. Il l’a fait savoir sur les ondes de Sud FM dans l’émission «Objection».

«Ce qu’on est en train de faire à la RTS, c’est indigne, c’est même contre productif,  ce n’est pas démocratique… On dénonçait la même pratique au temps de Babacar Diagne. Aujourd’hui, elle devient pire», a fait remarquer Alioune Tine amèrement.

Alioune Tine n’est pas le seul à regretter cet état de faits qui n’honore point la ‘’démocratie’’ Sénégalaise. Beaucoup de voix se sont levées pour dénoncer ce qu’elles soupçonnent d’être les prémices d’un coup de force électorale. De toutes les façons, ça a toujours été comme ça dans la plus part de nos démocraties en Afrique.

Moussa Moïse Djiba (M2D)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »