Casamance: 19 août 1997, le village de Mandina Mancagne se souvient

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

19 août 1997, le village de Mandina Mancagne se souvient

C’est un certain 19 août 1997 que les éléments d’Attika, la branche armée du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance avaient tendu une embuscade à l’armée sénégalaise dans le village de Mandina Mancagne. Ce village se situe à quelques encablures de la commune de Ziguinchor. Lors de cet accrochage sanglant, vingt-cinq (25) soldats sénégalais furent tué par les hommes du MFDC. Ils ont tous été inhumé au cimetière mixte de Santhiaba.

L’unité spéciale de l’armée sénégalaise avait pour mission de déloger les éléments du MFDC. Cette mission d’attaque surprise avait viré à la tragédie pour elle faisant de cet événement l’une des plus grande défaite qu’elle a subie en Casamance.

La branche armée du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance maîtrisant bien l’environnement de ce village de Mandina Mancagne avec ses forêts et rizières ont tendu des pièges aux soldats sénégalais qui n’ont fait que subir la domination de leur ennemi.

Cette tragédie reste et demeure encore un événement amer, douloureux pour l’armée sénégalaise qu’elle a du mal à digérer jusqu’à présent. C’était une véritable hécatombe pour les forces armées sénégalaises.

Le village de Mandina Mancagne a souffert de cet événement qui a terni l’image du village. Malgré leur retour au bercail, ce village est sans appui et laissé en rade.

Abouké Sagna

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »