Catalogne / Espagne / Europe: Communiqué du MFDC après un débat sur la chaîne TV de Europe1

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Communiqué du MFDC après un débat sur la chaîne TV de Europe1

L’ambassadeur d’Espagne en France, Fernando Carderera et le délégué général du Gouvernement de Catalogne en France, Martí Anglada ont échangé jeudi matin au micro de Patrick Cohen, sur la télévision Europe 1.

« Nous sommes pour la négociation ». « Nous sommes ouverts à une négociation, toujours. Si l’on veut négocier, il y a tout sur la table », assure jeudi, Martí Anglada délégué général du Gouvernement de Catalogne. « C’est l’indépendance ou la négociation. C’est ça le dilemme. Et nous sommes pour la négociation. S’il n’y a pas de négociation, il y aura l’indépendance« , complète-t-il. « Mais pour négocier avec Madrid, il faut quelqu’un qui l’aide à s’asseoir à la table. Nous sommes prêts à nous asseoir aujourd’hui, demain, toujours avant lundi. Mais ils ne sont pas prêts, ils ne veulent pas comprendre qu’il y a des millions de gens en Catalogne qui ont voté pour ».

« Reconnaître la Catalogne comme un sujet politique ». Les résultats enseignent que le « oui » à l’indépendance a obtenu les voix de « 90% » des 2,26 millions de votants soit 42,3% de participation, au référendum. « L’Espagne ce n’est pas la France. C’est un état plurinational et il y a une nation qui s’appelle Catalogne. En France, ça n’existe pas », ajoute-t-il. « La nation, c’est reconnaître la Catalogne comme un sujet politique. «

Pour Fernando Carderera, l’ambassadeur d’Espagne en France, invité également sur Europe 1: « Carlos Puigdemont veut indépendance ou indépendance. Il ne reconnaît plus la pluralité de la société catalane« .

C’est dans ce contexte que le sommet de l’Union européenne (UE) prévu mardi à Chypre a été reporté à la mi-décembre en raison de la crise en Catalogne, a annoncé le président chypriote Nicos Anastasiades dans un communiqué publié jeudi.

Pour sa part, le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) a publié en catalan dans toute la presse catalane un communiqué pour condamner les violences policières et judiciaires de l’Etat d’Espagne contre les populations et les élus politiques catalans et d’appeler à une médiation pour une sortie de crise.

Ibou Camara

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »