Burkina Faso: la veuve de Thomas Sankara demande justice

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

la veuve de Thomas Sankara demande justice

Mariam Sankara, la veuve de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara, a appelé dans une déclaration à rendre justice à son époux, trente ans après son assassinat.

« La décision prise au Burkina Faso par les autorités de la transition de rendre enfin justice à Thomas Sankara a suscité un immense espoir au Burkina, en Afrique en général et dans le monde. Mais on est toujours dans l’attente de la justice », a écrit Mme Sankara, qui réside à Montpellier en France, dans une correspondance reçue par le Journal du Pays.

Selon Mme Sankara, « ne pas rendre justice, c’est refuser une sépulture digne pour Thomas Sankara et ses compagnons, c’est empêcher les familles de faire leur deuil’’, appelant ‘’le peuple burkinabè et ses amis à rester mobilisés et relancer la campagne pour que trente ans après, justice soit enfin rendue à Thomas Sankara et à ses compagnons ».

« Rendez enfin justice à Thomas Sankara et ses compagnons ainsi qu’à toutes les victimes des crimes impunis », a-t-elle souligné. « L’assassinat du Président Sankara et de ses compagnons, le 15 Octobre 1987, a interrompu une expérience de développement originale et prometteuse de l’histoire de l’Afrique contemporaine », a-t-elle regretté, rappelant qu’à travers sa politique, « Thomas a défendu, en donnant lui-même l’exemple, les valeurs essentielles telles que l’intégrité, l’honnêteté, l’humilité, le courage, la volonté, le respect et la justice. »

« En mobilisant les différentes composantes de la société, il s’est battu, de façon acharnée, contre la dette, pour le bien-être de tous les burkinabè, la promotion du patrimoine culturel burkinabè et l’émancipation de la femme », a-t-elle soutenu.

Hier, dans les rues de différentes villes du Burkina Faso, plusieurs manifestations ont eu lieu pour réclamer justice.

A Ouagadougou, les manifestants ont interpelé, par un mémorandum de quatre pages, l’ambassadeur de France pour aider à la recherche de la vérité sur l’assassinat de Thomas Sankara et de 12 de ses compagnons.

Saliou Cissé

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »