Casamance: Le dernier espoir de vie politique de Robert Sagna et compagnie pour l’exploitation du zircon

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le dernier espoir de vie politique de Robert Sagna et compagnie pour l’exploitation du zircon

Robert Sagna, Ama Diémé, Nouha Cissé, Pascal Kotimagne Manga, Balla Moussa Daffé, Yaya Mane, Ndèye Marie Diédhiou Thiam et compagnie tous en retraite depuis très longtemps s’organisent  et sont prêts à faire passer de gré ou de force le projet d’exploitation du zircon en Casamance.

Astrom est parvenu à coup de millions à former un camp du oui. Contrairement au comité de lutte anti exploitation du zircon, ce front du Oui dirigé par Robert Sagna est uniquement composé de vieux et vielles casamançais avides d’argent et nostalgiques de pouvoir.

Robert Sagna est entrain de révéler son vrai visage à la face du monde. Robert n’a en réalité jamais défendu les intérêts de la Casamance. Il fait partie de ceux qui ont planifié les crimes contre l’humanité en Casamance en semble avec l’ex-président Abdou Diouf. Il a tout entrepris pour divisé le maquis et continu à vouloir saper la dynamique de retrouvailles intra combattants parce que c’est un cas de figure qui ne lui permettrait pas de continuer à se bâtir une renommée internationale et à bénéficier des fonds perdus destinés à « son processus » de recherche de la paix.

Ces activités qui ne sont que de la pure et simple manœuvre,  sont une façon de faire croire au président Macky Sall qu’il a encore la totale confiance des populations et qu’il serait l’homme de la situation .  35 ans qu’il intervient toujours sur la crise en Casamance sans succès après avoir mis le feu, 35 ans de combines ayant abouti à la mort de certains hommes politiques tels que le député feu Mamadou Cissé son ancien camarade de parti et de milliers de Casamançais, Robert n’a jamais assez.

Robert et ses alliés sont devenus les conseillers stratégiques d’Astrom ; ils ont pris l’engagement moyennant des billets rouge de porter la bataille de sensibilisation en faveur de l’exploitation du zircon en Casamance. Cette tâche, ils comptent l’accomplir en s’appuyant sur un réseau de journalistes locaux eux aussi motivés par les billets de banque de Astrom. Ensemble avec Ibrahima Diaw , ils vont constituer le front du OUI car Astrom est prêt a financer leurs activités de corruption, d’achat de conscience et de division des fils de la Casamance. Ils comptent aussi sur l’appui des autorités et surtout de l’armée sénégalaise pour intimider les populations.

Mais pour cette fois les choses ne passeront pas tel qu’ils l’ont imaginé et planifié.

Peut-être Robert Sagna pourrait réponre aux questions suivantes comme le souhaitent les lectrices et lecteurs JDP :

1- Quelles sont vos implications dans les crimes perpétrés en Casamance entre 1980 et 2000 alors que vous êtiez Ministre d’Abdou Diouf ?

2- C’est quoi la mission du GRPC et de la Plate-Forme des femmes pour la paix en Casamance ?

3- Seriez-vous prêt à assumer devant l’histoire votre entière responsabilité en cas de reprise de la violence armée en Casamance

4- Pourquoi ne pas demander à Macky Sall de chercher les voies et moyens pour entrer en contact en vue d’ouvrir des négociations avec le MFDC en faveur de la paix.

5- Quel est votre plan pour soutenir Macky Sall lors aux prochaines élections ?

6- Quelles sont vos relations avec les ONGs Shelter for Life, CNAMS, Humanitarian Dialogue et maintenant Astrom?

L’épisode Robert Sagna n’a pas encore fini de faire des vaques. Ce sera sans doute le dernier expoir de vie politique sans briller.

Kondiarama

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »