Casamance: le MFDC s’investit dans l’enseignement de la vraie histoire de la Casamance aux jeunes

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

le MFDC s’investit dans l’enseignement de la vraie histoire de la Casamance aux jeunes

C’est à l’occasion de la rencontre inter MFDC tenue à Ziguinchor, le dimanche 22 octobre 2017 que le MFDC a dévoilé cette stratégie. Pour mieux mener le combat pour la libération de la Casamance, il faut compter sur des jeunes biens formés et biens informés.

La présentation du jour s’est misée sur l’histoire de la Casamance, de l’occupation portugaise et française, sur les limites de la Casamance avant les indépendances. Il est sorti que la Casamance avant 1962 est composée de provinces de la Basse Casamance, de la Moyenne Casamance et de la Haute Casamance conformément aux trois traités de protectorat d’Etat à Etat avec la France (1850,1883,1893).

A partir de 1962, le colonisateur sénégalais (le ministre de l’intérieur du nom de Waldiodio Ndiaye) a appliqué la stratégie de diviser pour mieux régner. Il a divisé la Casamance en faisant de la « Casamance naturelle », la Basse Casamance et la Moyenne Casamance.

Par contre la Haute Casamance est renommée le Sénégal oriental. C’est une option de semer la confusion. Ceci est une entorse à la Casamance.

A travers la présentation, il est clairement mentionné que la Casamance a une superficie de 70664 km2. Elle est plus grande que la Belgique et les Pays-Bas réunis contrairement à ceux que disent les détracteurs de la Casamance qu’elle est petite pour être un pays indépendant.

Peuplée de diola, de bainouck, de mandingue, de peulh, de bassari, de mancagne, de manjacque, de balante, etc.. avec une population estimée à 3,5 millions d’habitants, la Casamance est limitée par la Gambie, le Sénégal, le Mali, la Guinée, la Guinée Bissau et l’océan atlantique.

Séduit par les informations livrées, le jeune Cissé de nous confier en ces termes : « le colonisateur, le Sénégal, a tronqué la vérité sur la Casamance. Je suis désormais bien informé de l’histoire de ma Casamance. Je connais mon pays. »

Sur le plan économique, la Casamance n’a rien à envier aux autre pays de l’Afrique de l’ouest. Elle est immensément riche en ressources naturelles. C’est un pays qui dispose de l’or, du pétrole, de vastes forêts, du zircon et même des mines de diamants.

La pêche est fortement pratiquée du fait qu’il dispose de fleuves et son ouverture à l’océan Atlantique.

L’agriculture est l’activité principale de toutes les ethnies de la Casamance. C’est un pays agricole car disposant des terres riches, des rizières et une pluviométrie favorable. Par la beauté de sa nature, la Casamance est un paradis touristique.

Unité, liberté justice, c’est l’emblème de la Casamance naturelle libre.

Lorgnant toutes ces potentialités, le Sénégal refuse catégoriquement l’indépendance de la Casamance en menant une campagne de désinformation, de manipulation, de corruption et de militarisation.

L’exemple de la lutte pour l’indépendance de la Catalogne a aussi été présenté aux jeunes.

Abouké Sagna

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »