Casamance: A quand l’autodétermination ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

A quand l’autodétermination ?

La Casamance veut son indépendance. Sa voie est portée par le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance. Depuis 1982, un conflit armé oppose les forces armées de Casamance dit Atika et les forces militaires du Sénégal. Les deux parties campent chacune sur sa position. La Casamance réclame son indépendance. Le Sénégal dit niet, tout sauf l’indépendance. Dans ce dialogue de sourd où personne ne veut entendre et comprendre la position de son interlocuteur, le bout du tunnel n’est pas pour demain.

Malgré, les solutions de résolution fusent partout. Certains pensent à donner un statut particulier à la Casamance dans le Sénégal comme Monaco en France d’autres proposent le domaine du développement en réalisant des infrastructures en Casamance, en créant de l’emploi, entre autres.

Au vu de l’évolution des choses pour trouver une résolution définitive permettant à la Casamance de trouver sa paix et son destin, la solution du référendum semble à la mieux indiquée. Si cette option est retenue, les Casamançais vont se prononcer enfin définitivement sur l’avenir de leur territoire. Depuis l’éclatement du conflit, les voix se lèvent selon les intérêts des uns et des autres. La grande masse n’a jamais été consultée sans menace où pression.

Le Sénégal, la peur dans le ventre a toujours réfuté cette idée de l’organisation d’un référendum. Cette position autoritaire de l’Etat du Sénégal montre clairement la volonté manifeste du Sénégal de ne pas se séparer de la Casamance.

Le MFDC doit prendre désormais son courage en main pour mettre sur la table des Nations Unies, la demande de l’organisation d’un référendum. A défaut de l’ONU, le MFDC doit exiger du Sénégal pour toute négociation, il faut la tenue de ce référendum.

Il est clair désormais, la Catalogne nous a tracé le chemin de la vérité. Seul le peuple peut indiquer la souveraineté d’une nation donc il est temps de lui permettre de se prononcer librement.

La Casamance aux Casamançais pour sa liberté. Nous votons OUI lors du référendum pour l’indépendance de la Casamance.

Abouké Sagna

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »