Sénégal: levée de l’immunité parlémentaire ou acharnement contre Khalifa Sall

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

levée de l’immunité parlémentaire ou acharnement contre Khalifa Sall

Khalifa Sall, le maire de la capitale Dakar, est désormais dans les mains de la justice.

L’Assemblée nationale sénégalaise a levé, samedi 25 novembre, tard le soir, son immunité parlementaire. Khalifa Sall est mis en prison depuis mars sans audition et élu député en juillet. A l’issue d’une séance plénière houleuse, 125 députés contre 27 ont voté le rapport d’une commission parlementaire préconisant cette levée.

La voie est ainsi libre pour Macky Sall. Son principal concurrent pour la présidentielle de 2019, risque de passer tout ce temps derrière les barreaux.

Khalifa Sall est accusé de « détournement de fonds publics ». Lors de son procès, il devra répondre de dépenses « non justifiées » de plus de 2,7 millions d’euros prélevés pendant plusieurs années, dans les caisses de sa mairie, ce qu’il nie catégoriquement.

Dans l’après-midi, les forces de l’ordre avaient dispersé à coups de gaz lacrymogène des centaines de ses partisans aux abords de l’Assemblée.

Les députés du groupe des non-inscrits et ceux du groupe parlementaire « Liberté et démocratie », qui soutiennent Khalifa Sall, dénoncent un acharnement.

Ses soutiens estiment qu’il paye pour son statut de dissident du Parti socialiste, membre de la coalition au pouvoir dirigée par Macky Sall qui n’a aucun lien de parenté avec le député-maire de Dakar.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »