Casamance : Un comité de villageois du Fouladou dénonce les coupeurs de bois aux responsables du MFDC

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Un comité de villageois du Fouladou dénonce les coupeurs de bois aux responsables du MFDC

Fait inédit dans l’histoire du Fouladou (Kolda et Vélingara), un comité de plusieurs villages a pris l’initiative de dénoncer aux responsables locales du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) une mise en place d’un groupe de coupeurs de bois venus du Sénégal près de la frontière gambienne.

Cette initiative dénote-elle une tendance lourde dans la société exprimant un ras-le bol longtemps contenu face à l’agitation des autorités sénégalaises souvent complices ou s’agit-il simplement d’un règlement de comptes entre les habitants du Fouladou et les occupants nordistes ?

Dans une déclaration datée du 31 décembre 2017, et dont nous avons reçu une copie, ce comité condamne «une tentative de coupure d’arbres de la forêt» qui devait se tenir le jour même au niveau dans la zone frontalière à la Gambie et «visant à servir et enrichir des personnes extérieures au détriment de la Casamance», allusion aux autorités sénégalaises.

Les signataires du document considèrent cet incident «très dommageable pour la nature et les habitants dont la responsabilité incombe exclusivement aux autorités sénégalaises».

Et de poursuivre : «Aussi, nous tenons à rappeler que nos villages étaient, sont et seront toujours à l’avant-garde de la sauvegarde de la forêt et de l’intérêt de la Casamance, et ne permettront, d’aucune façon, à quiconque de détruire nos ressources naturelles, de souiller nos valeurs et la mémoire de nos glorieux martyrs.»

Ils concluent leur déclaration par un vibrant : «Vive la Casamance unie et indépendante !»

Balanta Mané

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »