Casamance: les combats font rage et la guerre s’installe

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

les combats font rage et la guerre s’installe

Les combats font rage depuis hier samedi dès 16 heures. La guerre s’installe en Casamance.

Les troupes sénégalaises ont été surprises dans le village de  Bindialoum au sud-est de Ziguinchor alors qu’elles forçaient les populations civiles pour les accompagner dans les zones tenues par les combattants Attika du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC).

L’objectif apparent des militaires sénégalais est de s’attaquer aux bases du MFDC pour justifier le massacre de Boffa Bayotte et permettre aux mafias du trafic de bois précieux de continuer de prospérer en Casamance.

Si à l’heure actuelle, aucun bilan n’est à notre disposition, l’emploi d’armes lourdes par les belligérants sur le terrain, démontre de l’intensité des combats.

Selon nos sources informations, trente à quarante obus sont échangés depuis vendredi jusqu’à ce dimanche à 6 heures du matin.

Ce nouveau regain de la violence risque d’interrompre toute tentative de dialogue de paix et exacerbe les tensions déjà vives au sein des Casamançais qui souffrent de l’appropriation de leurs terres, des ressources naturelles et de l’injustice.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »