Casamance: Communiqué de la Cellule de Communication du Maquis (MFDC)

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Communiqué de la  Cellule de Communication du Maquis (MFDC)

Casamançaises, Casamançais,

Peuple de Moussa et Alfa Molo Baldé,

Peuple de Fodé Kaba Doumbouya,

Peuple de Sihalébé, Aline Sitowé et de Victor Diatta,

Peuple d’Alindiso Bassène,

Peuple d’Augustin Diamacoune Senghor,

Du 14 janvier 2018 à ce jour, trois tentatives d’infiltration de l’armée sénégalaise dans les zones libérées ont été rudement anéanties.

Le Sénégal a de nouveau déclenché la guerre armée en Casamance après avoir pillé nos terres, nos ressources et nos libertés dans sa guerre économique et politique qu’il mène contre notre vaillant peuple.

Les forces combattantes Attika du MFDC ne cessent d’honorer les femmes et les hommes qui servent avec honneur, dévouement et courage la Casamance.

Nous avons observé que dans au moins trois villages, Toubacouta, Bouhouyoum et Bindialoum, des villageois ont été utilisés comme bouclier humain contre leur gré pour aider à orienter les soldats sénégalais dans la brousse au prix de leur vie.

Nous condamnons avec la grande fermeté ce comportement criminel des militaires sénégalais.

Nous souhaitons rappeler, une fois de plus, que les attaques contre des populations civiles en Casamance, depuis plus de trois décennies, constituent un crime de guerre au regard du droit international et nous en informons les organisations internationales de défense des droits de l’homme.

Vos prières sont d’autant plus efficaces que nous n’avons subi jusqu’à ce jour aucune perte.

Comme son palmier la Casamance fleurira.

Invicta Felix !

Vive la Casamance libre et indépendante

Dimanche 28 janvier 2018

Cellule de Communication du Maquis

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »