Casamance / France : le MFDC interpelle le Président Macron dans une déclaration du Cercle des Intellectuels et Universitaires

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

le MFDC interpelle le Président Macron dans une déclaration du Cercle des Intellectuels et Universitaires

Visite du Président Emmanuel Macron au Sénégal : Excellence, la Casamance vous regarde !

La Casamance et le MFDC l’interpellent sur trois situations.

1) Séjour du Président Macron sous le sifflement des obus en Casamance :

A la veille de la visite du Président Français au Sénégal, nous, Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance saisissons l’occasion pour attirer l’attention de Votre Excellence, sur l’escalade militaire actuellement en cours sur le Territoire de la Casamance. L’armée sénégalaise a en effet profité du massacre des 14 civils sur fond de la problématique des ressources naturelles, dans la forêt de Boffa, (un crime pourtant unanimement condamné, y compris par le MFDC), pour relancer la guerre en Casamance. Au moment où le Président Macron effectue un séjour de quelques jours au Sénégal, la guerre fait rage en Casamance.

2) La Casamance réitère sa demande d’arbitrage pas de témoignage :

Comme pour l’interpeler sur la persistance de ce conflit de plus de 34 ans. Un conflit qui a coûté à la Casamance plus de 60 mille de réfugiés et plus de 10.000 morts, une économique déstructurée et sabotée, un environnement dont l’écosystème est près de s’effriter.

Comme pour rappeler le devoir historique de la France de procéder comme l’avait demandé de son vivant l’Abbé Augustin Diamacoune Senghor à travers des courriers à François Mitterrand un arbitrage, pas un témoignage au sujet de la question de la Casamance. Excellence, Paul Ricoeur, votre référence philosophique, montre à merveille comment les identités des peuples sont des narrations. La notre peine à émettre sa musique politique.

3) Le vrai développement de la Casamance passera par la souveraineté du peuple sur ses ressources :

Le PSE du Président Macky Sall, avec comme zone pilote la Casamance, n’est pas approprié à la Casamance pour deux raisons : il n’y a pas de paix en Casamance reposant sur un accord politique entre belligérants afin de conférer aux populations le cadre de la mise en œuvre de quelque plan de développement que ce soit – le MFDC a une vision du développement aux antipodes de celui inspirée de vieilles recettes. Car la sienne s’appuie sur une conception environnementale inspirées des valeurs locales, ainsi que sur la mobilisation populaire autour d’une agriculture structurellement modernisée, offrant le pilier principal de la souveraineté des peuples.

4) Le rôle historique de la France dans la résolution du conflit en Casamance :

La résolution politique du conflit en Casamance est un impératif. La France proche de nos peuples par l’histoire, force déterminante de la création des Etats Nation aujourd’hui en crise, doit continuer de jouer un certain rôle, non pas sous le poids de la mauvaise conscience post colonialiste, mais en tirant des nombreuses crises qui déchirent le continent, la modernité politique transhistorique consistant en l’une des valeurs de la République : la souveraineté des peuples.

Fait en Europe le 30-01-2018

Le Cercle des Intellectuels et Universitaires du MFDC

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »