Casamance: Visite du ministre espagnol de l’intérieur à Dakar : gare au Sénégal s´il fomente quelque chose contre les citoyens casamançais en Espagne.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

gare au Sénégal s´il fomente quelque chose contre les citoyens casamançais en Espagne.

Le Cercle des Intellectuels et Universitaires du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) est informé de la présence à Dakar du ministre espagnol de l’intérieur, Monsieur Juan Ignacio Zoido. Cette visite á son homologue sénégalais, Monsieur Ali Ngouye Ndiaye, intervient dans le contexte de l’histoire du faux viol des touristes espagnoles survenu sur l’axe Bignona- Diouloulou.

Bien que ce soit une fausse histoire, le Sénégal rassure le ministre espagnol qu’une enquête serait en cours pour élucider cette fausse affaire. Pourquoi parler d’enquêtes sur quelque chose que l’opinion casamançaise et sénégalaise trouve farfelu et mensonger ? Il faudrait plutôt mettre un terme à cette histoire, en reconnaissant comme l’a fait à demi-mot le ministre sénégalais de l’intérieur, que c’était un faux viol. S’il s’entête quand dans le sens contraire, c’est qu’il y a quelque chose de louche et de malsain.

Nous avions immédiatement, après la diffusion de l’information, exprimé notre doute quant á la véracité de ce fait. Non sans ne le condamner ni sans indiquer que nous soupçonnions tout de même un montage visant à ternir l’image du MFDC et de son amitié avec les institutions démocratiques catalanes.

Alors, étant habitués des faits d´incrimination contre le MFDC, y compris en fabriquant des preuves, nous n’écartons pas l’éventualité que les autorités sénégalaises présentent des résultats factices de leur enquête autour de cette affaire de viol.  Avec comme objectif, comme elles le font en ce moment au sujet de Omar Ampoi Bodian et Rene Capain Bassene, détenus politiques, l’établissement de liens compromettants entre le MFDC en exil, dépeint comme une organisation crapuleuse, et les chancelleries occidentales.

Nous voudrions inviter le gouvernement espagnol à faire preuve de vigilance au sujet des mauvaises intentions des autorités sénégalaises en notre endroit. A exiger la lumière, des éléments de preuves probants, dans l’hypothèse que le Sénégal veuille bien les informer des suites de leur bizarre et supposée enquête.

Les citoyens casamançais vivant en Espagne ne sont jamais des criminels ; n’appellent qu’à la paix en Casamance ; ne cherchent que les voies et moyens diplomatiques et pacifiques pour aider à sortir leur peuple et leur territoire de 34 ans de conflit absurde.

Si quelque chancellerie occidentale veut aider le Sénégal à résoudre la question de la Casamance, elle ferait mieux de proposer ses bons offices, en vue de l’ouverture d’un vrai processus de paix.

Fait en Europe ce 14 – 02- 2018

Le Cercle des Intellectuels et Universitaires du MFDC

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »