Casamance: Des associations de jeunes et de femmes demandent la libération de tous les prisonniers politiques

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Des associations de jeunes et de femmes demandent la libération de tous les prisonniers politiques

Des voix s’élèvent de plus en plus pour demander la libération de tous les prisonniers politiques incarcérés dans les prisons de Ziguinchor et de Dakar après les événements tragiques du 6 janvier 2018 dans la forêt de Boffa- Bayotte.

Des associations de jeunes et de femmes sont à la pointe de ce combat dans 17 villes et villages de Casamance.

« Je pense qu’il faut libérer tous les prisonniers sans condition si nous voulons préparer un climat de confiance. Les vrais coupables, les patrons de la mafia du trafic du bois de Casamance courent toujours sans être inquiété« , prévient la femme d’un prisonnier politique. « Ce n’est pas facile. On vit dans l’angoisse, la tristesse totale, la désolation. Tu ne sais même pas où ton époux se trouve. Et si tu as la chance de savoir où il est, leurs conditions sont déplorables. Pour voir nos époux, c’est compliqué, il faut partir jusqu’à Dakar et on t’accorde que 3 minutes au parloir au camp pénal de Hann. Les enfants demandent souvent où est leur père » a t-elle ajouté.

Les associations ont déjà rencontré les chefs religieux et coutumiers, des diplomates et d’autres personnalités politiques.

Elles avisent que si rien n’est fait, elles organiseront des sit.in, des grèves de la faim et d’autres actions encore en étude avant la visite prochaine de Macky Sall en Casamance.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »