Casamance: Alioune Tine d’Amnesty International réclame un audit sur « la question de la Casamance »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Alioune Tine d’Amnesty International réclame un audit sur « la question de la Casamance »

Alioune Tine, le directeur régional d’Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a demandé dimanche une « évaluation », à ses yeux « incontournable », sur « la question de la Casamance », compte tenu des « nouvelles ressources » et des « nouveaux enjeux » qui y existent. « Il est absolument temps d’évaluer tout ce qui a été fait pour arriver à la paix en Casamance, d’évaluer le travail de ceux à qui on avait confié l’affaire. C’est un processus tout à fait normal. C’est un audit global de cette affaire qu’il faut faire », a plaidé l’ancien directeur de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO).

Tine a déclaré : « on a l’impression de faire du surplace ou même d’aller vers une situation pire, parce qu’on n’a jamais vu ça ».

Entre janvier et mai 2018, des actes de violences ont été perpétrés en Casamance en proie depuis 1982 à une rébellion indépendantiste, le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC).

Le dernier en date a eu lieu dans la commune de Nyassia (Ziguinchor), dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, avec des individus armés non identifiés qui ont activé des explosifs sur le pont de Niambalang, causant ainsi la mort d’un homme et de plusieurs dégâts matériels.

Saliou Cissé

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »