Casamance: Au moins deux soldats sénégalais tués dans l’attaque de leur cantonnement

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Au moins deux soldats sénégalais tués dans l’attaque de leur cantonnement

Au moins deux militaires sénégalais ont été tuées et quatre autres blessés dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’attaque d’un cantonnement de l’armée basé dans le centre du village de Samik Diola à l’est de Ziguinchor, a indiqué au Journal du Pays un responsable local du département de Goudomp.

Des hommes lourdement armés ont encerclé le village vers minuit puis un groupe a attaqué la base de l’armée. Les deux sentinelles ont été abattus et plusieurs obus sont tombés à l’intérieur du cantonnement. C’est vers 8 heures du matin que l’ambulance est venu chercher deux morts et quatre blessés, a ajouté le responsable sous couvert de l’anonymat, précisant que les victimes étaient des hommes de tenues militaires qui sont familiers dans le village.

L’attaque n’a pas été revendiqué jusqu’ici. Mais le responsable a soupçonné « Attika » le nom attribué aux combattants du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) qui contrôlent toutes les zones en amont du village.

Une autre source a révélé que plusieurs habitants qui voulaient quitter la zone sont maintenus par les militaires comme otages.

A Ziguinchor, les habitants se sont réveillés tôt, jeudi matin, sous le bruit des coups de canons d’obus en direction des villages ou des positions du MFDC.

Depuis sa création en mars 1947, le MFDC lutte pour recouvrer l’indépendance de la Casamance.

Balanta Mané

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »