Casamance: d’anciens militaires et de déserteurs rejoignent le maquis

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

d’anciens militaires et de déserteurs rejoignent le maquis

Secouée depuis 1982 par des manifestations meurtrières, des attaques armées, la Casamance reste meurtrie, tandis que semble s’éloigner la possibilité d’un dialogue entre le gouvernement sénégalais et le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC).

« Au milieu des pleurs et des prières, le rêve de la patrie libre est dans tous les cœurs et nous nous engageons désormais auprès de nos frères pour une Casamance indépendante. » Cette déclaration est celle d’un ancien militaire sénégalais qui a convaincu une trentaine de ses collègues de déserter l’armée sénégalaise et de rejoindre le maquis.

Selon les informations de villageois de Diattacounda, une trentaine d’hommes lourdement armés ont traversé le fleuve, mercredi nuit, peu après la prière de Nafila du Ramadan, pour se rendre vers la direction du sud.

Les anciens militaires, déserteurs de l’armée sénégalaise seraient déjà accueillis dans une des bases du MFDC dans le Balantacounda pour y subir les premières enquêtes rapportent les villageois.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »