Casamance: Inquiétude des avocats et des familles de détenus casamançais à Dakar

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Inquiétude des avocats et des familles de détenus casamançais à Dakar

Les familles des détenus, les avocats et les organisations de défense des droits des prisonniers s’inquiètent des transferts de détenus Casamançais dans les différentes prisons à Dakar.

Dans le cadre des enquêtes sur le massacre de Boffa en janvier 2018, 16 Casamançais dont le plus célèbre Oumar Ampoye Bodian chargé de mission du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) sont déférés dans différentes maisons de détention dans la capitale sénégalaise à plus de 500 kilomètres de Ziguinchor.

Pour « les besoins de l’enquête » M. Bodian a été transféré au mois de mai du Camp Pénal de Hann à la gendarmerie de Colobane à Dakar sans que ses avocats soient informés.

Cette affaire suscite des inquiétudes concernant les menaces sur les droits des détenus Casamançais qui n’ont depuis le mois de février n’ont pu rencontrer leurs avocats.

Dans une dépêche reçue samedi dans l’après-midi, Oumar Ampoye Bodian est de nouveau retourné au Camp Pénal de Hann.

De sources pénitentiaires, la suspension du droit de visites des détenus Casamançais est levée.

Samsidine Badji (SAM)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »