Casamance: Le MFDC revient en force

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Le MFDC revient en force

Des militants du Mouvements des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) ont sillonné la Casamance, d’Oussouye à Kédougou et conduit plusieurs réunions en l’absence de leur chargé de mission Oumar Ampoi Bodian arrêté par la gendarmerie sénégalaise depuis janvier 2018.

Le retour en force des indépendantistes dans toutes les villes de Casamance est un signe qui ne trompe pas. A l’approche de l’élection présidentielle sénégalaise de février 2019, les affidés du MFDC comptent bien occuper la rue et revenir au-devant de la scène à la faveur du flou politique existant.

Les partisans d’une Casamance de vérité, de justice et de liberté n’ont pas changé de méthode. Ils surfent sur la colère des citoyens sur le projet d’exploitation du zircon, la destruction abusive de la forêt, le chômage des jeunes et le pillage de terres et de ressources naturelles pour reprendre du poil de la bête et s’imposer comme acteurs incontournable sur la scène politique nationale et internationale.

Le laxisme de l’Etat occupant qu’est le Sénégal adoubé par le ras-le-bol général qui semble s’emparer d’un grand nombre de Casamançais donne de l’eau au moulin du MFDC.

Se sentant renforcés par la faiblesse des autorités et des dérives de l’armée et de la justice sénégalaise, les indépendantistes sont plus que convaincus que leur lutte est non négociable.

Y a-t-il un calcul politique derrière cette propension pour l’indépendance? En tout état de cause, le compliment « Invictus Felix » (Heureuse Invaincue) attribué il y a plusieurs siècles par les colons portugais aux peuples de la Casamance résistante est plus qu’actuel.

Pierre Coly

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »