Sahara occidental : Un groupe d’étude au sein de l’Assemblée nationale française

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Un groupe d’étude au sein de l’Assemblée nationale française

Le Front Polisario semble continuer sa percée en France. Après la constitution -avec le soutien de l’Algérie- du «Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara occidental»en juin dernier, un «groupe parlementaire d’études sur le Sahara Occidental» a également vu le jour.

Il est «composé de députés et de membres de plusieurs commissions au sein du parlement français, dont un membre du parti au pouvoir, ainsi que ceux des principaux partis politiques français», rapporte la semaine dernière l’agence de presse du Front Polisario. Ce nouveau groupe est présidé par le député du Parti communiste et membre du groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR), Jean Paul Lecoq, que le Polisario qualifie d’«ami du peuple sahraoui».

Ce dernier, cité par cette même source, affirme que «cette démarche traduit l’intérêt soutenu accordé à la cause sahraouie, qui doit être inscrite parmi les principales questions de la politique française, outre la situation des droits de l’Homme, les ressources naturelles et les prisonniers politiques sahraouis dans les geôles marocaines». Il ajoute même que la constitution de ce groupe «traduit l’extrême préoccupation des députés français par l’avenir de ce conflit notamment en raison du rôle négatif des gouvernements français successifs et leur responsabilité historique et morale dans la persistance des souffrances du peuple sahraoui».

Saliou Cissé

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »