Centrafrique: l’ONU reconnaît son « incapacité »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

l’ONU reconnaît son « incapacité »

L’émissaire de l’ONU pour la Centrafrique, Parfait Onanga-Anyanga, a déclaré vendredi que la mission onusienne dans le pays (Minusca) était dans « l’incapacité de prévenir des violences de cette nature« , après des combats qui ont fait au moins 60 morts mi-novembre à Alindao (centre).

Le 15 novembre, des combats avaient opposé des milices antibalaka, autoproclamées d’autodéfense, à des combattants du groupe armé Union pour la paix en Centrafrique (UPC).

Selon un rapport interne de l’ONU jeudi, au moins 60 personnes ont été tuées dans ces combats. D’autres sources faisaient état mercredi d’un bilan plus élevé, sans qu’il soit possible de le confirmer.

Vendredi, le président de l’Assemblée nationale centrafricaine, Laurent Ngon Baba, a lui estimé qu’ »au moins une centaine » de personnes ont été tuées à Alindao.

Alindao a longtemps été la principale base de l’UPC, groupe armé dirigé par Ali Darassa, un des principaux groupes de l’ex-coalition de la Séléka qui avait renversé le régime de François Bozizé en 2013.

Saliou Cissé

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »