Sahara Occidental / Maroc: le Front Polisario réitère son engagement pour la rencontre de Genève

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

le Front Polisario réitère son engagement pour la rencontre de Genève

Dans un communiqué sanctionnant une réunion du bureau permanent du SN du Front du Polisario, tenue lundi 26 novembre sous la présidence du président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, le Front Polisario a souligné «l’importance de cette étape du processus de négociation entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Royaume du Maroc, qui se déroule sous les auspices de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara Occidental, l’ex-président allemand, Horst Köhler».

«Le Front Polisario a également formulé l’espoir de voir les efforts de la communauté internationale à cet égard couronnés de succès, en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance», a ajouté le communiqué.

L’engagement du Front Polisario intervient à quelques jours du départ de la délégation sahraouie aux négociations de Genève prévues début décembre, en réponse à l’invitation de Horst Köhler, aux parties au conflit, le Front Polisario et le Royaume du Maroc, en vue de trouver une solution garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

La délégation sahraouie comprend les membres du secrétariat national du Front Polisario : Khatri Addouh, respectivement, président du Conseil national, chef de la délégation, M’hamed Khaddad, responsable du Comité des relations extérieures auprès du SN et Fatma Elmehdi, la Secrétaire générale de l’Union nationale des femmes sahraouies. En sus de Sidi Mohamed Omar, représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, et Mohamed Ali Zerouali, conseiller auprès du Secrétariat du Front Polisario.

Le Front Polisario avait affirmé à maintes reprises qu’il prendrait part aux prochaines négociations avec le Maroc, prévues début décembre à Genève, de «bonne foi» et avec la volonté de relancer le processus de règlement du conflit du Sahara occidental, sur la base du respect du droit international. Dans ses invitations envoyées aux parties au conflit, l’envoyé personnel du SG de l’ONU a expliqué que le principal objectif de ces pourparlers était «d’évoquer les prochaines étapes à même de relancer le processus politique, outre l’évaluation des développements enregistrés depuis l’arrêt du processus de Manhasset en 2012».

Les invitations envoyées aux deux parties au conflit ainsi qu’aux deux pays observateurs, l’Algérie et la Mauritanie, viennent en application de la résolution 2414 du Conseil de sécurité qui a confirmé le soutien de cet organe onusien à la relance des négociations directes sans préconditions.

Pierre Coly

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »